Non classé

Ce qu’il faut savoir sur les e-liquides « BIO »

Depuis certain temps, le E-liquide biologique a su prendre sa place dans le marché de nombreux secteurs de l’industrie. Généralement rattaché à l’agro-alimentaire, ce dernier a pris également sa place dans d’autres domaines comme la cosmétique. Il ne s’agit pas simplement d’un phénomène de mode mais surtout de nouvelle façon de voir les choses, de consommer afin de devenir plus responsable et plus éthique. Telle est la devise des bio-loveurs, eux qui sont soucieux de la planète et de surtout de se faire du bien. Ils ont apporté un nouvel air aux entreprises pour proposer de nouveaux produits, afin de préserver la planète et de résoudre les problématiques environnementales de nos jours. Cela en est de même pour les fabricants d’e-liquide !

Ce qu’on appelle e-liquide BIO

Un E-liquide biologique est un liquide qui contient d’ingrédients de source des végétaux ou de l’Agriculture biologique. Les produits commercialisés dans le milieu de l’industrie, qu’ils soient alimentaires ou cosmétiques doivent suivre différentes étapes avant d’obtenir la certification bio. Par exemple, on ne doit pas y trouver des substances chimiques de synthèse ni d’Organismes Génétiquement Modifiés. De même pour leur culture, il ne doit pas y avoir de pesticides ou des engrais. Concernant l’industrie de la vape, une certification biologique n’existe pas, si un e-liquide est dit bio, c’est parce qu’il est en partie constitué d’ingrédients certifiés provenant de l’agriculture biologique. Sur ce fait, il est impossible de créer un liquide 100 % biologique.

Pourquoi un e-liquide ne peut être tout à fait bio ?

Sachant que la composition d’un e-liquide contient différentes substances. Il y a de l’alcool, de l’eau, du propylène glycol, de la glycérine végétale, des arômes et même de la nicotine.

On obtient le propylène glycol par une réaction chimique entre l’eau et l’oxyde de propylène et il est tiré de la carbochimie ou de la pétrochimie. De ce fait, il n’y a rien de biologique dans ces ingrédients. Mais il y a des fabricants qui ont créé une substance plus nature comme le mono propylène végétal, tiré du Colza.

Concernant la glycérine végétale, elle peut être produite de façon biologique si elle ne provient pas du soja, car ce dernier est souvent génétiquement modifié. Elle peut être tirée d’une huile végétale de coco et qu’elle soit labellisée Ecocert.

Les arômes alimentaires peuvent-être soit artificiels ou naturels. Ils sont artificiels ou synthétiques lorsqu’ils existent des produits chimiques et pas d’état naturel. Par contre, ils sont naturels s’ils sont issus de la distillation ou de l’extraction à froid de matières premières végétales. C’est bien le cas des e-liquides au gôut cola ou energy drink.

Concernant la nicotine, est-elle tirée par l’extraction de feuilles de tabac. Il n’y a pas de manière plus naturelle de l’extraire sauf que les fabricants tentent de moins utiliser de produits chimiques en utilisant des technologies de la chimie « verte ».

Related posts

Haribo : des bonbons, une histoire

Les cadeaux tendance pour la Saint-Valentin 2020

Comment obtenir des abonnés sur Twitter ?

Quel sac à dos choisir pour son enfant ?

Les astuces pour découvrir votre avenir

Comment le mobilier pour hôtel influence l’expérience client ?

Trouver facilement une idée de mariage original à Paris

Une machine à café professionnelle bien propre

Comment se débarrasser des souris dans la maison ?