• Home
  • Emploi
  • Le couvreur, le métier de tous les risques
Emploi

Le couvreur, le métier de tous les risques

Le couvreur, le métier de tous les risques
Notez cet article

Le couvreur est une personne importante pour le perfectionnement des travaux de construction. Vous ne pouvez pas passer de lui si vous souhaitez avoir une installation de qualité de votre couverture de toiture. Il faut affirmer que cet individu engagé court beaucoup de risques dans la réalisation de sa mission. Leur travail est assez compliqué vu les dangers qui existent probablement. C’est pour cette raison que ce métier exige une formation pour obtenir une certaine compétence. Malgré tout cela, le couvreur fait preuve de professionnalisme dans la plupart de temps.

 

La chute de hauteur

La charpenterie, la zinguerie et la couverture consistent à construire une belle maison. Cela fait partie de la destinée des couvreurs professionnels. Ces derniers ont le rôle de poser la couverture et les isolations thermiques, assurer le système d’évacuation d’eau des pluies. Ils entretiennent également la toiture en la nettoyant, en remplaçant les matériaux usés. Tout cela s’effectue en haut. La couverture est ainsi un métier dans lequel les travailleurs courent de dangers de chute de hauteur. Pourquoi cette situation ? Elle paraît évidente parce que le couvreur se trouve en grande partie de son travail en hauteur. On peut constater deux catégories de chute en fonction de l’usage des échelles, des échafaudages et des charpentes en bois ou métalliques.

D’un côté, la chute à l’intérieur du bâtiment s’avère possible. Cela peut arriver quand il travaille sur un toit fragile lors de la fixation des chevrons. Le passage sur les éléments transparents de la toiture en est également la cause. Par exemple, il y a les lanterneaux de lumière. Pendant la couverture, on ne sait jamais s’il chute dans les ouvertures ou dans les surfaces du toit.

D’autre côté, il y a la chute vers l’extérieur du bâtiment. Cet accident provient souvent depuis la toiture, les échelles ou des planchers sur échafaudage. En plus, n’oubliez pas que le couvreur subit accidentellement la rupture des fixations. En effet, il faudrait bien ancrer les objets et tenir son équilibre pendant les travaux de couverture.

 

Les postures et les déplacements en hauteur

Le travail de couverture demande une capacité physique individuelle. En matière de position pendant le travail, elle fait appel aux bonnes postures du couvreur. Avec toutes les activités à accomplir en hauteur, le couvreur effectue son travail en se mettant à genoux. Il s’accroupit aussi sur la surface de la couverture. Ils se déplacent avec divers objets de construction. Ceux-ci sont des lourdes charges en plus en hauteur. C’est compliqué et cela fait peur. Ces manutentions pendant toute la journée leur font perdre l’équilibre. Elles le déstabilisent, d’où le trouble musculaire et squelettique. Des crampes peuvent apparaître à tout moment durant le travail de couverture.

De plus, la vibration des mains par l’outillage portatif ou des pieds maintenant déclenche ce fréquent accident. Les genoux et les chevilles deviennent traumatisants. Les poignets et les épaules sont douloureux. Il connaît aussi cette mauvaise sensation des lésions de la colonne vertébrale et des articulations. Tout le corps est attaqué en fait. La fatigue générale est au rendez-vous pendant ou juste après le travail de la couverture. Faute d’organisation, il n’y a pas forcément de gens qui les aident aux manutentions imprévues. Ce déplacement, autant en hauteur que sur le chantier, aggrave la situation du couvreur. En hauteur, il y a l’instabilité de l’équilibre. En bas, il est victime des blessures par des objets pointus, des éléments nocifs à la peau et même la piqûre des petits animaux. Par ailleurs, un vrai professionnel comme ce couvreur expérimenté dans le 54 détient une compétence efficace et gère à merveille ces risques. Mais il faut toujours faire attention pour éviter le problème.

Related posts

Comment assurer la sécurité des élagueurs dans l’exercice de leur métier ?

Comprendre les principes du travail en intérim

Leave a Comment