fonderie de précision à la cire fondue
Art

Qu’est-ce que la fonderie de précision à la cire fondue ?

La France est le troisième pays européen dans le secteur de la fonderie, derrière l’Allemagne et l’Italie. En 2019, elle engendrait un peu plus de 5 milliards de chiffres d’affaires sur notre territoire, et employait près de 30 000 travailleurs. Mais il existe différents procédés de fonderie, dont celui à la cire fondue. Cet art date de plus de 3 500 ans et nous vient de Chine. Voici une brève explication de la fonderie à la cire fondue et un retour sur ses origines.

Le procédé

Le secteur de la fonderie en France se porte bien, grâce entre autres à des fonderies de précision à la cire fondue de haute qualité, sur son territoire. Pour mettre en forme des métaux, ce type de fonderie procède à la création d’un moule en céramique, autour d’un modèle en cire, en procédant couche par couche. Une fois le processus complété, le prototype en cire est éliminé, et le moule en céramique es fritté et porté à haute température. C’est à ce moment-là que le métal est coulé.

On utilise ce procédé afin d’obtenir des précisions dimensionnelles maximales. C’est possible grâce à l’état de surface obtenu qui est optimal, et qui permet de réaliser des zones minces. Son utilisation est fréquente, particulièrement lorsque l’on doit réaliser une coulée d’alliage à un point de fusion très élevé. C’est le cas, par exemple, des superalliages, ainsi que pour l’acier. La stabilité chimique et la capacité réfractaire de la céramique, permet la création de pièces métallurgiques nécessitant un temps prolongé en moule haute température. Ce procédé possède quelques autres avantages. Premièrement, il peut s’appliquer à tous les types d’alliages, puis on peut l’utiliser sur différentes tailles de pièces, de tout petit (quelques grammes) à très grand (plus de cent kilos).

L’historique de la fonderie à la cire fondue

Ce procédé a prouvé, à travers le temps, son intérêt. En effet, on retrouve l’utilisation de la fonderie à la cire fondue jusqu’en Chine, vers 1 500 ans avant J.C. Ce sont des découvertes archéologiques en Extrême-Orient qui ont permis de déterminer cette date. Le procédé se serait développé dans le reste du monde, une centaine d’années avant notre ère, alors qu’on en retrouve des traces en Syrie, en Irak, ainsi qu’en Iran (Mésopotamie).

Pour se rendre jusqu’à nous, le procédé de la fonderie à la cire fondue passera évidemment par les grandes nations qui ont bâti notre monde. Tout d’abord, il se développera dans la Grèce Antique, avant de traverser les frontières et pénétrer l’Empire Romain. C’est au 17e siècle que l’on retrouve cet art en France, comme en témoigne, par exemple, la statue équestre de Louis XIV, à Versailles.

Related posts

Le voyant et le médium sont deux domaines bien différents

sophie

Museums connections 2021 : le rendez-vous des professionnels de la culture

Tamby

Astuces pour remettre en état un espace vert

Laurent

Les comédies musicales

sophie

Quelques éléments qui composent la culture de Paris

Claude

Quels sont les critères de choix d’un katana de bonne qualité ?

Claude

Rapprochons-nous de plus en plus de la nature avec les photos d’art paysage

Ines

Les moments émotionnels a capturé

Ines

La cartomancie et la tarologie : deux pratiques bien distinctes

sophie